Tarot de Marseille : différents tirages

Le Tarot de Marseille décrit, d’une manière générale, les cartes et les analyse les unes après les autres. C’est, effectivement, ce que l’on voit dans de nombreux ouvrages. Pourtant, la véritable étude de la signification de chaque Arcane commence par un ordre cohérent de tout le Tarot. En effet, il y a des traits d’union entre chacune des cartes et les 78 cartes (Arcanes Majeurs et Mineurs) forment un ensemble cohérent.

Le Tout représente l’Univers dans sa totalité, dans son entièreté. Le Tarot doit être perçu comme un Temple que l’on construit, que l’on érige. Et chaque pièce du Temple révèle un Secret, telle chaque carte du Tarot amenant, ensemble, l’Unité. En cela, le Tarot est un Etre.

En effet, lorsqu’on étale un jeu de Tarot de Marseille, c’est comme si nous mettions l’Univers en pièces. Puis, en choisissant certaines cartes, on les interprète puis on les rassemble dans des phrases. Ces fragments se soudent pour répondre à une dimension non plus immatérielle mais matérielle.

De plus, en nous servant des cartes à nombre Pair et Impair (Amazon), nous pouvons comprendre l’énergie qui découle de ces cartes. Par tradition, les nombres pairs sont considérés comme passifs et les nombres impairs actifs. De même, le côté où se trouvent les cartes a son importance. Les cartes du côté droit sont actives et celles du côté gauche passives.

Dans chaque tirage, une carte est reliée à une autre qui est reliée à une autre et l’ensemble permet une compréhension globale.

À la découverte du tarot de Marseille

Nous allons voir ensemble comment nous pouvons faire parler le Tarot de Marseille à travers différents tirages. Mais, il est important de comprendre que l’on peut créer ses propres tirages à l’infini, selon les règles que l’on veut bien établir.

Tirage avec 1 Arcane Majeur :

Lorsque l’on débute avec le Tarot de Marseille, il est tout d’abord essentiel de comprendre parfaitement l’état d’Etre de chaque Arcane. En effet, il ne s’agit pas que d’une simple image. S’imprégner de chaque personnage, de chaque symbole, couleur, nombre, détail c’est faire vivre et vibrer chaque carte au fond de soi.

Si vous souhaitez connaître l’énergie de votre journée, tirez le matin une carte parmi les Arcanes Majeurs et interprétez-la d’au moins trois façons. Soit, au niveau concret, au niveau émotionnel et au niveau spirituel. Observez comment ces trois aspects prennent leur place dans votre journée.

Par exemple, le tirage du jour est Le Mat (ou carte 22 ou 0) :

  • Niveau concret : continuer vers mon but ; de l’énergie à revendre ; peut-être un voyage en perspective ? Besoin de marcher.
  • Aspect émotionnel : Grande liberté pour cette nouvelle journée ; besoin de changement ; tout est possible.
  • Au niveau spirituel : Comment aller chercher la spiritualité au fond de moi ? Besoin de trouver ma mission de vie…

De même, si l’on souhaite avoir une réponse à une question, à une difficulté vécue, la carte tirée devient l’alliée qui nous amène à la santé, la joie, la réussite… Gardez ensuite cette carte sur vous, imprégnez-vous en, vivez son énergie pour absorber son aide.

Par exemple : j’ai trop de travail, que faire ? La carte tirée est la VIII, La Justice. Cette dernière incite à s’installer dans le présent, à équilibrer ses énergies. Psychologiquement, elle peut évoquer un désir d’être materné. Besoin que l’on s’occupe de moi. Enfin, elle incite à se défaire de l’exigence de perfection qui m’habite, d’où ce surmenage.

Un tirage à 2 Arcanes Majeurs :

Après avoir senti les énergies de chaque carte et avoir réalisé plusieurs tirages journaliers avec une carte, passons à l’étape supérieure.

En effet, le tirage à 2 cartes amène de nombreuses possibilités :

  • Avantage-inconvénient (A-B) : pour une situation donnée, tirez 2 cartes. L’une représente l’avantage, les points forts de la situation, et l’autre son inconvénient, ses faiblesses, les obstacles qui vous attendent. Placez une première carte A à gauche et la deuxième B à sa droite.
  • Le conflit : tirage dynamique qui consiste à placer une carte A devant soi et, par dessus, horizontalement, la carte B. La A représente la situation, le souhait et la B le conflit, l’obstacle. La lecture, l’analyse de la situation se met en place. Qu’est-ce qui nous empêche d’avancer ?Ensuite, on inverse les cartes : la B horizontale (l’obstacle) se place en premier (toujours à l’horizontal) et, par dessus, la A de manière verticale. Cela amène au dépassement du conflit, de l’obstacle.
  • Présent-avenir : dans la même idée que précédemment, vous pouvez partir sur une question qui vous interpelle et voir son évolution dans le futur. Exemple : comment évoluer dans mon travail ? La carte A représente Vous, ce que vous vivez en lien avec votre travail et la carte B, ce vers quoi vous allez tendre.

Exercices avec 1, 2 puis plusieurs Arcanes majeurs :

Lorsque vous vous serez familiarisé avec les tirages précédents et en aurez compris le sens, plusieurs cartes vont permettre une vraie dynamique. En effet, le lien entre les Arcanes se crée et leur communication amène la lecture.

Expliquer une carte par une ou plusieurs autres :

Il suffit de choisir une carte dont on souhaite approfondir la signification par le biais d’autres cartes. Prenons un exemple : la 1ère carte tirée est L’Amoureux (VI) et la question est : Quelle union L’Amoureux exprime-t-il ? Nous avons en-dessous de cette carte, de gauche à droite, Le Mat, La Tempérance (XIIII) et le Diable (XV). La signification est la suivante : L’Amoureux exprime l’union des inconciliables, l’énergie initiale, l’ange et le démon.

Mais, bien sûr, d’autres interprétations sont possibles et l’on peut choisir le nombre de cartes que l’on souhaite. Ce tirage permet une grande liberté mais il est important de ne pas rajouter trop de cartes pour éviter la confusion.

Tirage avec 3 Arcanes Majeurs :

Cette méthode est simple, riche, pratique, rapide et tous les sujets peuvent être balayés à l’infini. De plus, en utilisant les symboles numériques, les images, les regards, les couleurs, les réponses aux questions vont être plus naturelles. Voyons ensemble quelques possibilités de tirages :

  • Passé, présent et « à venir » d’une situation : tirez 3 cartes A, B, C de gauche à droite. A est le Passé, B le Présent et C ce qui va venir.
  • Commencement, déploiement, résultat : sur la même disposition que précédemment, nous voyons là un tirage en lien avec l’unité temps.
  • Les raisons de la situation présente : là, nous partons de la 3ème carte C qui est le commencement, la situation. Puis, avec les cartes A et B (situées à gauche pour A et au milieu pour B), ce qu’il a fallu faire ou ce qui s’est produit pour que la situation advienne.
  • Le trio familial : la même disposition A, B, C de gauche à droite correspond à des personnages, la mère, l’enfant et le père. Il est possible de faire vivre ces personnages pour comprendre un problème familial, une situation.

Exercices sur les possibilités d’action du consultant :

Souvent, le consultant est inquiet quant à l’inconnu lié à son avenir. L’humain aime savoir, anticiper, contrôler. De fait, aux questions couramment posées telles que : Cela va-t-il se produire ? Vais-je trouver l’amour ? Cette personne m’aime-t-elle, il n’y a pas de réponse toute faite. Prédire l’avenir serait une erreur fondamentale.

Mais, lorsque l’on reformule les questions autrement, le consultant devient acteur de sa propre vie. Exemples : Comment puis-je agir pour que cela fonctionne ? Que dois-je changer pour que mes souhaits se réalisent ?

Voici deux stratégies d’évolution possible pour notre consultant :

  • Evolution d’une situation : en prenant les 3 cartes « passé-présent-futur », réaliser la lecture en mettant l’accent sur la manière dont le(la) consultant(e) a vécu son travail jusqu’à récemment (carte A). De même, quelle est son attitude dans la situation présente (carte B) ? Puis, enfin, l’évolution qu’elle imagine dans un avenir proche ainsi que les forces nécessaires pour y parvenir (carte C).
  • Lire comme une phrase : en prenant toujours nos 3 cartes de gauche à droite (A-B-C), nous les considérons alors comme le sujet, le verbe et le complément. Ainsi, le consultant devient plus actif, la carte A le représentant. La carte B représente l’action, le verbe. Ensuite, la carte C est le complément, la réponse.

Néanmoins, si l’ordre des cartes ne vous semble pas satisfaisant et peu évolutif, il vous appartient de le changer. En effet, les cartes ne sont pas une fatalité et la sentence n’est pas irrévocable. Lorsque le consultant choisit des cartes liées à sa question, il fait une photographie de son inconscient. De fait, il est tout à fait possible de changer cette photographie pour la faire évoluer.

Tirage psychologique à 3 cartes :

Lire le Tarot de Marseille, c’est être conscient que tout dans l’Univers est en constante évolution, en changements permanents. C’est la même chose pour l’humain qui expérimente, évolue. Une personne qui consulte un Tarologue a souvent des désirs contradictoires : elle veut ceci et son contraire. Une peur dissimule un désir. Nous projetons sur l’autre un manque que nous avons en nous-même.

Alors, se pose souvent la question du « oui, mais », soit une acceptation et un refus en même temps. Une envie de…. et un refus de…. Cela est révélateur de nos conflits intérieurs et de nos croyances.

Voyons, ci-dessous, deux stratégies de lectures à 3 cartes (A-B-C), de gauche à droite :

  • Oui, mais… donc ! Une question peut être posée ou pas et cette lecture s’applique à la vie matérielle, émotionnelle ou spirituelle. De fait, la carte A est le Oui : situation du consultant, son désir, ses atouts. Ensuite, la B est le Mais : l’obstacle, la difficulté, ce qu’on ne peut pas… Puis, vient la C, soit le Donc : les indications pour résoudre la situation. Trouver le juste milieu, l’équilibre. Peuvent suivre plusieurs cartes pour éclairer la dernière carte C.
  • Protagoniste, médiateur, antagoniste (A-B-C) : il s’agit là de personnages, protagoniste et antagoniste s’opposant dans un projet donné, ou conflit. Comprenons bien que A et C sont respectivement les protagoniste et antagoniste. Le médiateur (B) indique une attitude de conciliation, la manière de résoudre le conflit. A la carte B, le médiateur, peuvent très bien se rajouter d’autres cartes pour apporter plus de détails à la lecture.

Lire la carte du tarot de Marseille, sous le paquet :

Nous avons vu que, lorsque l’on étale le jeu sur la table, le Tarot est comme une Tout morcelé. Lorsque le consultant mélange le jeu, il crée son propre chaos, son univers. De fait, il est possible de considérer que les cartes du dessus (A-B-C) renvoient à l’aspiration spirituelle du consultant. Par contre, la carte qui se trouve dessous, dans la partie inférieure du paquet, représente l’inconscient. En fait, il s’agit de la partie obscure du consultant, sa part la plus obscure et il est essentiel d’en comprendre le message pour évoluer.

Ensuite, le tarologue peut voir ces coups d’oeil comme une voie, une ouverture vers le reste du tirage. Ces cartes peuvent être perçues, également, comme un éclairage supplémentaire au tirage.

Choisir la lecture positive ou négative :

Egalement, il est possible de décider que la lecture des cartes se fasse soit en positif, soit en négatif. Toutefois, considérons qu’il n’y a pas de mauvaise carte dans le tarot et que chacune possède les 2 aspects, en soi. Selon les choix de vie, nos obstacles, nos perceptions des situations, notre vision diffère.

En effet, une carte dite négative comme La Mort peut être porteuse de bonnes nouvelles et amener de grands changements. Si ces changements sont bien compris comme étant essentiels à nos vies, alors l’évolution suivra.

Si nous tirons nos 3 cartes du dessus (A-B-C), de gauche à droite et faisons une lecture négative de ces cartes, nous mettons en avant les « défauts » desdites cartes. Par exemple, prenons La Roue de Fortune (A), Le Bâteleur (B), puis La Maison Dieu (C) et faisons une lecture négative : « vous n’avancez pas (A) car vous ne travaillez pas assez votre esprit (B). Vous restez bloqué (A) et, de fait, ne ressentez aucune joie de vivre (C). Mais, bien sûr, d’autres interprétations sont possibles.

A présent, voyons la même lecture de manière positive : Votre mental est prêt à s’ouvrir (C), un cycle se termine (A). Le passé reste au passé, vous avez tout pour agir (B). Tout est permis pour réaliser vos projets dans la joie (C), etc…

Le Tarot de Marseille pose une question :

Pour un Tarologue, lire le Tarot de Marseille sans que la question soit posée est périlleux. Cela est d’autant plus vrai qu’il n’y a que 3 cartes à lire car le champ d’interprétations possibles est très vaste.

Afin de gérer au mieux ce tirage, nous pouvons poser la question suivante : « Si vous le voulez bien, voyons de quoi le Tarot veut nous parler ». Alors, on demande au consultant de tirer une carte qui définit une question. Par exemple : Le Monde est tiré. La personne accepte la question : »quel est mon chemin vers la réalisation ? »

Ensuite, elle tire 3 autres cartes (A-B-C), de gauche à droite. La carte de la question se place en-dessous de ces cartes.

Bien évidemment, il est possible de demander au Tarot de tirer une 2ème carte pour une 2ème question.

Lire 3 cartes selon leur valeur numérique :

Il est tout à fait envisageable, après avoir tiré nos cartes, d’additionner celles-ci entre elles. Par conséquent, l’addition dite théosophique nous donne un chiffre que l’on réduit s’il est au-dessus de 22. La réduction se fait en additionnant entre eux les chiffres obtenus (ex : 14 + 16 + 7 = 37 ; 3 + 7 = 10, soit La Roue de Fortune). Par conséquent, un nouvel élément de lecture s’offre à nous.

De même, nous pouvons mettre en place plusieurs additions entre elles. Par exemple, nous additionnons les 3 cartes entre elles, soit les aspects sous-jacents de la question. Alors, la 4ème carte (addition des 3) donne une réponse. Egalement, il est possible d’additionner les cartes A+C, les aspects extérieurs de la question. Aussi, les cartes A+B, influences réceptives, intérieures de la question peuvent être additionnées entre elles. Puis, B+C, influences extérieures (côté droit) et intérieures (côté gauche), également additionnées.

Toutes les combinaisons sont possibles dès lors que l’on a déterminé en amont ce sur quoi nous souhaitons une réponse.

Tirage tenant compte des indices : regards, gestes, symboles

Cette étape consiste à suivre la direction des regards des personnages, ou un signe particulier. En effet, a-t-on la baguette du Bâteleur qui indique quelque chose de précis ? Ou encore : que transforme l’Arcane XIII ? De même, qui actionne la manivelle de la Roue de Fortune (X) ? Effectivement, les cartes résonnent entre elles et discutent, échangent. Une dynamique s’installe et cela sans question initiale, sans structure préétablie.

A la base, on tire trois cartes : A-B-C placées de gauche à droite. Si la carte A amène un regard vers la gauche, il convient d’en tirer une autre placée à côté de cette dernière. En effet, la carte A demande un complément d’information. Idem du côté droit, si la carte C crée une ouverture, on rajoute une carte de ce côté-ci.

Toutefois, si cela ne suffit pas, il est possible de continuer la phrase de lecture en rajoutant d’autres cartes à gauche ou à droite, ou les deux. Lorsque la phrase est close, il n’est plus nécessaire de rajouter des cartes.

De même, si la signification d’une carte n’est pas claire, on peut tirer une autre carte par-dessus celle-ci. En effet, cela va permettre de préciser le message.

Lire 4 cartes et plus :

La lecture à 4 cartes et plus est, d’une certaine manière, plus simple que les précédentes lectures. Néanmoins, les méthodes à 2, 3 cartes permettent au tarologue de se familiariser avec les cartes.

Ici, nous voyons quelques structures où l’emplacement de chaque carte représente un aspect, une force. De plus, la question de base n’est pas obligatoire.

  • Le Tarot du doute : le Tarot est un outil d’introspection très vaste. Lorsqu’un doute d’ordre matériel, émotionnel, intellectuel nous envahit, le Tarot va examiner le problème par fragments. Par exemple, plaçons la carte A en bas : elle représente le consultant. Les cartes B et C se placent au dessus de la A (B à gauche et C à droite) : les aspects du doute. Enfin, la carte D se place en haut et représente la clé pour résoudre le doute. Ensuite, il suffit de faire une synthèse de l’ensemble.
  • Autre tirage : le Tarot de la libération avec 5 cartes. Une carte A en bas, les cartes B-C-D au-dessus de la A et de gauche à droite. Puis, la carte E au-dessus des cartes B-C-D. Ainsi, la carte A pose la question : qu’est-ce qui m’empêche d’être moi-même ? La carte B indique : par quel moyen puis-je me libérer ? Notre carte C, pour entreprendre quelle action ? Ensuite, la D pose la question : pour aboutir à quelle transformation ? Enfin, la E : quel est mon but, mon destin à réaliser ?
  • Tirage en croix : dans ce cas précis, la carte A se place à gauche et représente le consultant et son énergie, au présent. La carte B se place à droite de la croix, opposée à la A. Ceci représente les éléments extérieurs, le décor, au présent. Puis, vient la 3ème carte, la C qui marque le passé et se place en haut (sommet de la croix). Et, pour terminer la 4ème carte, la D, placée en bas de la croix et représentant l’avenir. Néanmoins, il est possible de compléter ce tirage en y rajoutant d’autres cartes complémentaires. Dans ce cas, elles se placeront aux endroits voulus par le Tarologue, pour compléter un élément, pour éclairer.

D’autres exemples de tirages à 5 cartes du tarot de Marseille :

Comme vu précédemment, il est possible de réaliser toutes sortes de tirages, à l’infini, et même en inventer. Toutefois, nous allons voir ci-dessous de nouvelles possibilités très inspirantes.

  • Le Tarot du héros : plaçons les cartes A et B aux deux extrêmes, soit l’une à gauche et l’autre à droite. Puis, au centre de ces deux cartes, laissons une espace suffisant pour y placer deux autres cartes (C-D). Petit détail important, coller ces deux cartes entre elles mais laisser un espace entre A et C et entre D et B. Enfin, la carte E va se trouver au-dessus de la ligne des cartes, au milieu. A présent, voyons leurs significations respectives. A représente la situation, et B à l’extrême droite est le but à atteindre. Ensuite, les deux cartes collées entre elles, C et D représentent l’obstacle. Pour terminer, E indique la clé.
  • Autre tirage, le Tarot du Monde : pas de question nécessaire pour ce tirage. Là, il suffit de prendre le modèle de la carte du Monde (XXI) et de placer les 5 cartes selon le même principe. Pour ce tirage, les Arcanes Mineurs peuvent s’avérer utiles et très intéressants. Décrivons ce tirage : la carte A se trouve au centre du sujet (comme la carte du Monde). Cette carte représente l’essence du consultant. Ensuite, en haut à droite (l’Aigle sur la carte XXI), nous avons la position B, soit l’état de l’énergie intellectuelle. En haut à gauche, la carte C (l’Ange) indique l’état de l’énergie émotionnelle. Puis, en bas à droite, la carte D (Lion sur la carte XXI) correspond à l’énergie sexuelle et créative. Enfin, la carte E, en bas à gauche (animal couleur chair) est l’état de l’énergie matérielle.

Que dit le tirage du choix ?

Ce tirage est très utile lorsque le consultant hésite entre deux possibilités, deux choix possibles. Est-ce pour un travail à choisir ? Cela concerne-t-il deux relations ? Quelle voie prendre ? Ici, le rôle du tarologue n’est pas d’influencer le consultant dans sa prise de décision, mais d’éclaircir les différentes possibilités qui s’offrent à lui. Ensuite, le consultant va faire un choix en conscience.

Dans ce cas de tirage, la carte A (le(a) consultant(e)) est placée au sommet et au centre. Puis, à gauche et en-dessous de la carte A, la carte B se place. Ensuite, la carte C se place à l’extrême droite de la carte B, sur la même ligne. Sous la carte B, les cartes D-E sont placées (côte à côte). Idem, sous la carte C, F et G se positionnent sous la carte C. Au final, cela va former une pyramide. Ainsi, nous avons là, à gauche B, puis D et E dessous B, soit la situation X. Et, de l’autre côté, à droite, nous avons la situation Y avec la carte C et dessous celle-ci, F et G.

Tirage karmique à 4 ou 10 cartes :

Nous entendons peu souvent parler du tirage karmique en Tarot et, pourtant, il est très utile pour nous faire évoluer. En effet, ce tirage permet de révéler ce que la personne doit régler dans cette vie-ci. Bien entendu, plusieurs croyances, obstacles, dettes karmiques peuvent nous empêcher d’avancer. Et, lorsque le Tarot de Marseille fait une révélation, cela s’applique à ce sur quoi nous devons travailler au moment T.

Effectivement, l’humain a constitué plusieurs couches d’ego et ses blessures, ses peurs, ne peuvent être réglées en une seule séance.

Ce tirage est constitué de 4 cartes et correspond au tirage en croix cité plus haut dans cet article. Mais, en tirage karmique, le(a) consultant(e) en position A est imaginé(e) comme un personnage sorti d’une vie antérieure. Et, dans ce cas précis, selon le nombre, symbolique de la carte, le Tarologue en détermine le sexe. Puis, il crée une histoire à travers les cartes révélées. Ainsi, est racontée une part de l’histoire d’une vie antérieure qui a laissé des traces dans cette vie-ci. C’est ce sur quoi va devoir travailler la personne pour se libérer de blocages, peurs, etc…

Tirage astrologique : 12 cartes

Le tirage astrologique permet d’évoquer tous les domaines de notre vie ainsi que leur évolution dans le temps. En effet, les sujets de l’amour, de l’argent, de la spiritualité, du travail sont traités. D’une part, nous lisons le présent, puis en manipulant les cartes, l’avenir se dévoile.

Mais, voyons cela en détails : nous plaçons une première ligne de gauche à droite, avec 6 cartes. Puis, en-dessous, même chose, nous plaçons la 2ème ligne de gauche à droite. Soit, la ligne du dessous est alignée avec celle du dessus. La carte 1 est le(a) consultant(e). La 2 représente le domaine de l’argent, les talents à développer. Notre perception du monde est révélée avec la carte 3, mais c’est aussi celle des frères et soeurs… Ensuite le sujet de l’amour est traité avec les cartes 4, 5 et 8. Puis le travail, l’ambition avec les cartes 6, 10. La santé se révèle avec les cartes 6, 8 et 12. De plus, le(a) conjoint(e) est vu(e) sur la position 7. A tout cela s’ajoutent de nombreuses subtilités que nous ne pouvons pas traiter ici.

Cependant, ce tirage est moins précis qu’un tirage en croix puisque plus large. Néanmoins, il est possible de voir tous les secteurs de notre vie en un tirage. Nous conseillons de réaliser un ou deux tirages en croix supplémentaires, pour répondre plus précisément à des questions.

Tirage original, artistique :

Tel qu’évoqué dans cet article, il est important de comprendre que le Tarot de Marseille offre d’immenses possibilités. En effet, il n’y a pas de limites dans l’élaboration de tirages. Vous seul vous fixez les règles qui vous conviennent.

En fait, ces tirages peuvent très bien mener vers une lecture artistique. Alors, il s’agit de créer une structure, un dessin ou prendre une carte du Tarot de Marseille en modèle. Cette lecture va être très utile pour les enfants car plus visuelle. Prenons l’exemple d’un papillon. Il suffit de le dessiner puis de déterminer quelle partie représente quel aspect. Le corps du papillon va correspondre au Moi de la personne, avec son énergie intellectuelle, émotionnelle, créative, matérielle. Puis, les questions concernant cette personne se placent sur les ailes gauche et droite du papillon. En effet, on peut déterminer que l’aile gauche représente le passé alors que celle de droite serait liée à l’avenir.

Afin d’être juste dans ce type de tirage, nous vous conseillons de bien déterminer, en amont, quelle carte répond à quel domaine ? En effet, cela évite des confusions, surtout lorsque de nombreuses cartes viennent compléter le dessin. Il est préférable de commencer par des dessins simples et avec peu de cartes.

Conclusion sur le tarot de Marseille :

Bien évidemment, pour des raisons pratiques, nous n’avons pas pu évoquer les tirages utilisant les 22 Arcanes Majeurs mais nous vous invitons à approfondir vos recherches en ce sens.

Lorsque l’on s’imprègne du Tarot de Marseille et de toute sa profondeur, chaque tirage est alors une révélation incroyable ! Rester humble, bienveillant, respectueux, discret sont des qualités indispensables pour mener à bien sa mission de Tarologue.

astrologie humaniste
Astrologie Humaniste

Découvrir...

tarot-01
Tarot

Découvrir...

votre-chemin-de-vie-01
Chemin de vie

Découvrir...

eveil-a-un-autre-langage-01
Éveil du langage

Découvrir...

conseil-alimentation-01
Votre alimentation

Découvrir...

eveil-corporel-01
Éveil corporel

Découvrir...

Se laisser guider vers le changement...

Voyons ensemble comment je peux vous aider à trouver la meilleure voie pour vous et initier votre changement de vie.

11 Allées Marines, 64100 Bayonne | 07 50 28 17 55